Psychologue pour enfants à Brest

La thérapie des enfants

 

Avec comme objectif d'accompagner l'enfant, je propose des consultations à Brest.

L'enfant est un être en construction qui peut, comme les adultes, présenter des troubles d'ordre psychologique. Un mal-être pas toujours facile à repérer, l'enfant exprimant rarement ses problèmes émotionnels avec des mots. Certains comportements ou signes doivent néanmoins alerter et inciter les parents à prendre rendez-vous chez le psychologue pour leur enfant, comme pour l'adolescent d'ailleurs. Ces manifestations peuvent être nombreuses et variées et cette liste est non-exhaustive :

  • Agressivité à la maison ou à l'école.
  • Chutes des résultats scolaires
  • Peurs ou phobies durables
  • Troubles du sommeil
  • Plaintes somatiques récurrentes (Mal de ventre)
  • Troubles du langage
  • Isolement social

La première consultation avec l'enfant

Les parents, ou l'un des parents, sont reçus avec l'enfant (ce qui peut-être fait sur Brest au sein de mon cabinet). Ils peuvent ainsi exposer au psychologue ce qui pose problème et évoquer le repérage de l'apparition du trouble, son évolution et l'impact des « symptômes » sur l'entourage. Les parents apportent aussi lors de la séance, certains éléments historiques (séparation, décès dans la famille...), précieux renseignements qui pourront aider le psychologue à mieux appréhender la problématique posée. On se rend souvent compte que l'enfant (qui est souvent en train de dessiner lors cette première rencontre) écoute ce qui se dit avec beaucoup d'attention. L'enfant est par la suite reçu seul (lors de la deuxième séance), il a sa disposition du matériel avec lequel il peut s'exprimer, exposer un imaginaire, une fantasmatique que le thérapeute tentera d'analyser.

L'enfant peut difficilement dire sa souffrance avec des mots, mais il le fera à sa manière avec papier, crayons, feutres, pâte à modeler, jouets.Le petit patient n'est pas dupe de ce qui se passe en lui et accepte souvent avec soulagement qu'on lui offre une écoute dans un cadre autre que familial. Ces séances avec le psychologue permettent bien souvent aux choses de revenir dans l'ordre, sauf si un trouble plus sévère est alors diagnostiqué. Le psychologue orientera alors les parents pour une consultation chez un pédo-psychiatre.

Patrice Le Meur, psychologue à Brest.

 

Nouveau décret / Remboursement envisagé pour les jeunes de 11 à 21 ans

(Pas encore en vigueur sur Brest et le Finistère)

Le Télégramme du 9 mai 2017

Un décret, paru au Journal officiel, va permettre des expérimentations pour améliorer la prise en charge de la souffrance psychique des jeunes de 11 à 21 ans.

Remboursé par la Sécu

Les médecins traitants, les pédiatres, les médecins scolaires pourront prescrire à ces jeunes des consultations de psychologues libéraux qui seront remboursées par la Sécurité sociale, dans la limite d’un forfait de douze séances.

Prévue par la loi du 23 décembre 2016 de financement de la Sécurité sociale pour 2017, cette expérimentation nécessitera le consentement exprès et éclairé du jeune ou des titulaires de l’autorité parentale. L’adolescent pourra demander à changer de psychologue en cours d’expérimentation.

« Les jeunes présentant des troubles psychiatriques ou des signes de crise suicidaire sont exclus de l’expérimentation et orientés vers les soins spécialisés », a précisé le décret publié dimanche.

En Loire-Atlantique notamment

Les psychologues libéraux devront adhérer à la charte de cette expérimentation prévue pour durer quatre ans. La coordination du dispositif sera assurée par la Maison des adolescents du territoire concerné. Pour l'heure, l’expérimentation sera menée dans plusieurs départements, notamment la Loire-Atlantique, mais pas encore en Bretagne.

Patrice Le Meur, psychologue à Brest, je vous propose de vous rencontrer à mon cabinet à Brest.